La thérapie vocale: Philippe Barraqué, musicothérapeute

philippe-barraque-musicotherapeute

Philippe Barraqué est docteur en musicologie et musicothérapeute. Il est l’un des pionniers de la thérapie vocale en France, activité qu’il a débutée en 1985. Il a notamment créé sa propre méthode intitulée La voix qui guérit.

Philippe Barraqué se situe dans une approche résolument différente de celle du phoniatre. C’est tout d’abord un musicien qui s’est notamment inspiré des sons issus de traditions orientales, comme les chants diphoniques d’Asie centrale ou encore des sons utilisés dans les techniques de relaxation, comme le yoga.

« Le but de la thérapie vocale est d’amener la personne à exprimer par des sons ou parfois des cris, un vécu qu’elle ne peut dire par les mots. Ce sont des sons qui ne sont pas mentalisés, calculés, mais exprimés de façon spontanée en état de relaxation. La voix permet de sortir les différentes strates accumulées, les non-dits, les traumatismes anciens, les blessures de l’enfance. Elle amène la personne à se libérer de ses tensions, à être mieux dans son corps et dans sa tête », explique Philippe Barraqué.

Dans ce qu’il appelle son bilan psychovocal personnalisé, le musicothérapeute va établir une sorte de carte d’identité vocale de la personne. Il lui fera chanter des voyelles et des consonnes sous différentes fréquences et établira ensuite un inventaire détaillé.

« Le but de la thérapie vocale est d’aider la personne à trouver en soi ce qui ne résonne pas et ne raisonne pas. Certains blocages peuvent renvoyer à des problèmes d’ordre physiologique, d’autres ont des origines psychologiques. Les personnes qui ont des problèmes au niveau thyroïdien ont souvent de la difficulté à sortir le son « a » par exemple. Une voix étouffée ou essoufflée peut renvoyer à une natalité ou un vécu prénatal difficile », évoque Philippe Barraqué.

À l’issue du bilan qui se fait en une seule séance, Philippe Barraqué va proposer une série d’exercices à pratiquer seul à la maison pour essayer d’établir certaines corrections. Il donne aussi quelques conseils sur la respiration, la bonne posture à adopter pour mieux sortir sa voix. Tous ces exercices se retrouvent sur des CD avec lesquel chacun peut s’exercer seul à sa guise.

Pour le musicothérapeute, la thérapie vocale est non seulement indiquée pour les problèmes d’anxiété, de stress ou de burn-out, mais également pour certaines douleurs physiques, comme le mal de dos par exemple ou encore en accompagnement d’une maladie chronique.

Marc Olano, journaliste à la revue Sciences Humaines



Thérapie sonique – Tous droits réservés –

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s